Feeds:
Posts
Comments

Archive for July, 2022

[mis à jour ci-dessous]

Ce week-end je parlais politique avec un vieux ami, ici à Paris, qui est un partisan intransigeant du modèle républicain français et de la laïcité de combat, ce qui donne lieu depuis longtemps à des échanges animés entre nous. Au cours de notre discussion, il s’est inévitablement lancé dans une dénonciation du communautarisme, qu’il considère, comme tous les Français qui utilisent ce terme, comme un fléau, voire un danger pour la République, et qui l’obsède, de son propre aveu. Il a été assez surpris lorsque je lui ai appris que le terme ‘communautarisme’ – néologisme omniprésent dans le discours politique et journalistique mais dénué de valeur scientifique – n’existait pratiquement pas dans la langue française avant les années 90, et qu’on ne le trouve pas dans mon exemplaire du Petit Robert acheté en 1996. Il a été tout aussi surpris quand je lui ai dit que le mot ‘communautarisme’ ne se traduit pas en anglais : il n’y a pas d’équivalent en anglais, ni dans aucune autre langue à ma connaissance. C’est une notion uniquement française, et purement idéologique.

J’ai dit à mon ami que je lui enverrais quelques liens sur la question, que j’ai posté dans une mise à jour d’un post de AWAV il y a six ans, sur l’hystérie du burkini. Voilà :

Le 24 septembre 2016, Sylvain Bourmeau, de France Culture, a eu une excellente discussion d’une demi-heure avec le sociologue Fabrice Dhume-Sonzogni, intitulée “Le communautarisme, cette chimère toxique,” dans l’émission ‘La suite dans les idées’ de France Culture qu’il anime. Le résumé : “Au terme d’une longue enquête, le sociologue Fabrice Dhume montre comment le mot épouvantail ‘communautarisme’ n’est précisément que cela : un épouvantail planté au milieu de notre espace public.” C’était la première fois que j’entendais un tel argument en France sur la notion bidon de ‘communautarisme’ – un mot de code pour les expressions identitaires ethno-confessionnelles des musulmans (il n’est jamais appliqué à aucune autre ‘communauté’ en France issue de l’immigration) – et Dhume-Sonzogni disait presque exactement ce que j’ai dit depuis que ce néologisme a pris son essor dans le discours public français dans les années 90. Écoutez-le ici.

L’occasion de l’entretien avec France Culture était la publication du livre de Dhume-Sonzogni, Communautarisme : Enquête sur une chimère du nationalisme français, préfacé par Eric Fassin. Si on ne peut pas lire le livre, voir l’article de Dhume-Sonzogni, “L’émergence d’une figure obsessionnelle : comment le ‘communautarisme’ a envahi les discours médiatico-politiques français,” sur le site académique TERRA-HN (juillet 2013).

Voir également l’excellente recension (31 octobre 2016) du livre de Dhume-Sonzogni par Philippe Blanchet, qui enseigne la sociolinguistique à l’Université Rennes 2 et est membre de la Ligue des Droits de l’Homme, “‘Communautarisme’: attention aux retours de manivelle !,” sur son blog de Mediapart.

À lire aussi est le post du blogueur Ossman Zamime, “Vous avez dit ‘communautarisme’?,” dans Mediapart (6 mars 2016).

Bonne lecture !

MISE À JOUR: J’ai parlé du communautarisme dans un article que j’ai publié en 1997 dans Third World Quarterly, “On Islam in the West and Muslims in France: views from the Hexagon,” qui peut être téléchargé ici. En le relisant, je réécrirais quelques passages ici et là, mais je pense que l’essai tient bien la route 25 ans plus tard.

Read Full Post »

%d bloggers like this: